Passer au contenu

/ École de travail social

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Experts en : Formation pratique au 2e cycle

Lee, Edward Ou Jin

LEE, Edward Ou Jin

Professeur agrégé

Mes intérêts de recherche portent principalement sur les thèmes suivants : 

  1. Les liens entre la sexualité, le genre et la migration
  2. Les méthodologies de recherche critiques, interventionnelles et participatives
  3. Un regard critique sur les pratiques antioppressives et les approches féministes et décoloniales 

Je m’intéresse aux liens entre les processus de racisation, les parcours migratoires, le genre et la sexualité, notamment en ce qui concerne les expériences intersectionnelles vécues par les personnes LGBTQ racisées et migrantes. Je m'intéresse également aux théories féministes et queer décoloniales. Mes projets de recherche favorisent les méthodologies critiques, numériques et communautaires ainsi que l’approche recherche-action participative critique (RAPC). Un autre champ d’intérêt porte sur les pratiques antioppressives (PAO) au sein des institutions, des organismes communautaires et des mouvements sociaux ainsi qu’une analyse critique sur les écarts entre les théories et les pratiques antioppressives.

Je suis chercheur regulier sur plusieurs équipes de recherche, notamment ERASME (Équipe de recherche et d'action en santé mentale et culture), Centre Sherpa, Centre InterActionsCentre de recherche en santé publique (CReSP)Critical Refugee Studies Network Canada, Queer Migration Research Network, REACH 3.0

Je suis cotitulaire de la Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées.

Lire plus…

Profil complet

MacDonald, Sue-Ann

MACDONALD, Sue-Ann

Professeure agrégée

Sue-Ann MacDonald est professeure  à l’École de travail social de l’Université de Montréal depuis 2011. Elle a travaillé pendant plus d'une décennie comme travailleuse sociale dans une équipe en santé mentale auprès de personnes en situation d’itinérance à Ottawa et à Toronto. Ses intérêts de recherche portent sur les expériences de populations marginalisées (personnes itinérantes – surtout les jeunes et les femmes, ainsi que des personnes aux prises avec des troubles de santé mentale et de toxicomanie). Ses recherches sont ancrées dans la prise en compte du point de vue des personnes marginalisées afin de mieux comprendre leur réalité et améliorer les pratiques à leur endroit. Elle a plusieurs recherches en cours portant sur différents aspects de leur réalité au croisement des thèmes de l’itinérance, la santé mentale et la judiciarisation, incluant : les tribunaux spécialisés, l’itinérance au féminin et/ou cachée, les expériences des femmes en psychiatrie et enfin, le pouvoir d’agir des différents acteurs (professionnels et usagers) du réseau de la santé et des services sociaux. D’autres thèmes attirent aussi son attention notamment les logiques et les pratiques orientées sur la notion de « risque » ainsi que leurs impacts à la fois sur les populations marginalisées et sur les orientations du travail social (pratiques et conditions de travail).

Lire plus…

Profil complet