Passer au contenu

/ École de travail social

Je donne

Rechercher

Experts en : Travail social international

Caron, Roxane

CARON, Roxane

Professeure agrégée

Mes intérêts de recherche sont axés sur trois pôles : 1) Les expériences de vie des femmes réfugiées soit les difficultés qu’elles rencontrent (notamment en camps de réfugiés) de même que les luttes, les forces et les stratégies de résistances déployées ; 2) Les transformations que connaissent les femmes réfugiées en exil. Autrement dit, comment leurs identités et leurs appartenances se maintiennent ou se transforment-elles. D’autres thèmes m’interpellent comme les contrôles migratoires, la migration dite « clandestine » de même que les migrations forcées. Pour le moment, je concentre mes recherches au Moyen-Orient et au Québec mais mon objectif est d'élargir mes intérêts vers des populations d'autres régions du monde vivant dans des contextes similaires ; 3) La pratique du travail social dans une perspective transnationale et décoloniale. À travers ces axes, mon approche méthodologique est qualitative (récit de vie/ethnographie) et mes approches théoriques privilégiées sont féministe intersectionnelle, décoloniale et transnationale.

Lire plus…

Profil complet

Lacroix, Marie

LACROIX, Marie

Professeure titulaire

Travail social et demandeurs d’asile, travail social et migrations, politiques d’immigration et impact sur les migrants, statuts précaires d’immigration, travail social international, travail social et développement social, empowerment communautaire.

Lire plus…

Profil complet

MacDonald, Sue-Ann

MACDONALD, Sue-Ann

Professeure agrégée

Sue-Ann MacDonald est professeure  à l’École de travail social de l’Université de Montréal depuis 2011. Elle a travaillé pendant plus d'une décennie comme travailleuse sociale dans une équipe en santé mentale auprès de personnes en situation d’itinérance à Ottawa et à Toronto. Ses intérêts de recherche portent sur les expériences de populations marginalisées (personnes itinérantes – surtout les jeunes et les femmes, ainsi que des personnes aux prises avec des troubles de santé mentale et de toxicomanie). Ses recherches sont ancrées dans la prise en compte du point de vue des personnes marginalisées afin de mieux comprendre leur réalité et améliorer les pratiques à leur endroit. Elle a plusieurs recherches en cours portant sur différents aspects de leur réalité au croisement des thèmes de l’itinérance, la santé mentale et la judiciarisation, incluant : les tribunaux spécialisés, l’itinérance au féminin et/ou cachée, les expériences des femmes en psychiatrie et enfin, le pouvoir d’agir des différents acteurs (professionnels et usagers) du réseau de la santé et des services sociaux. D’autres thèmes attirent aussi son attention notamment les logiques et les pratiques orientées sur la notion de « risque » ainsi que leurs impacts à la fois sur les populations marginalisées et sur les orientations du travail social (pratiques et conditions de travail).

Lire plus…

Profil complet