Mini école de professions de la santé de l'Université de Montréal visite Manawan

Sue-Ann MacDonald, Professeure adjointe - École de travail social

Le 30 avril dernier à 5 heures du matin, la première édition de la " Mini école de professions de la santé" était lancée. Des étudiants et des professeurs de l'Université, représentant différentes professions de la santé (travail social, médecine, sciences infirmières, médecine dentaire, audiologie, ergothérapie, pharmacie et optométrie) , ont visité l'école secondaire Otapi de la communauté atikamekw de Manawan.

Le projet piloté par le Dr Stanley Vollant est issu d'une collaboration entre le Comité interfacultaire opérationnel, le Comité étudiant interfacultaire (responsables des activités de formation à la collaboration interprofessionnelle) et le Groupe d'intérêt pour la santé des Autochtones (GISA). La Mini école a pour but de faire la promotion des professions de la santé auprès des jeunes autochtones du Québec et de contrer le décrochage scolaire. En réciprocité, elle a aussi pour objectif de soutenir le développement de la compétence culturelle des étudiants en sciences de la santé et de découvrir des réalités autochtones trop souvent peu ou méconnue.

La profession travail social y était représentée par deux étudiants du baccalauréat et une professeure, Jacinthe Veillette (1ère année), Gabriel Gorry (2e année et futur président du Comité étudiant interfacultaire) et Sue-Ann MacDonald (professeure). En leur compagnie, les adolescents de Manawan ont eu l'occasion d'échanger avec nos étudiants sur la nature de travail social, de découvrir l'ampleur de la profession en jouant un jeu basé sur une mise en situation créée par nos étudiants pour démontrer les différents contextes de pratique, incluant les opportunités et les défis de la profession.

Les représentants de l'Université ont été accueillis à bras ouverts par les résidents de Manawan qui leur ont fait découvrir leur communauté et leur culture par le biais d'une visite de la centre de santé et de services sociaux, par la danse atikamekw (visionne le vidéo où Gabriel a gagner 2e place!) et la bouffe traditionnel. Des visites dans des écoles primaires et secondaires d'autres communautés autochtones sont prévues dans la prochaine année.

Je vous invite à lire les commentaires de Gabriel et Jacinthe qui atteste d'une expérience inoubliable.

Gabriel Gorry (2e année)

Le projet de mini école fut pour moi l'occasion de participer au processus de changement d'attitude des Canadiens et québécois envers les communautés autochtones. Cette initiative visait à montrer, par un contact ludique avec les jeunes de Manawan, différentes possibilités d'orientation dans le domaine de la santé. Même s'il y a tant à faire en ce sens, je crois qu'autant les intervenants des diverses professions que les jeunes y ont trouvé beaucoup de plaisir et que cette expérience fut un enrichissement mutuel. Je remercie également les gens de Manawan, qui ont su nous accueillir avec une chaleur que j'ai rarement connue.

Jacinthe Veillette (1e année)

C'est par imprévu que j'ai eu la chance de faire partie du projet de la mini école de santé à Manawan et de représenter le travail social. Malgré une petite hésitation de ma part autant qu'une certaine gêne des jeunes étudiants à notre arrivée à Manawan, les échanges avec les jeunes et les moins jeunes m'ont vite rendue complètement enthousiaste et émerveillée par la découverte de cette culture. J'ai été également marquée par la chaleur avec laquelle nous avons été accueillis. Ma journée à Manawan fut une expérience totalement enrichissante que tous devraient vivre selon moi.

Merci à la communauté Manawan!